Décrochage. Se remobiliser, à Vannes, grâce au restaurant le "Flagrant délice"

A Vannes, neuf jeunes de 16 à 21 ans, ni en formation ni en emploi, se remobilisent, au "Flagrant délice", un restaurant pédagogique et solidaire ouvert en mai, dans le cadre du dispositif dynamique d’insertion 3D.

Encadrés par trois salariés, ils officient trois midis par semaine pour cuisiner ou servir les vingt couverts que compte le restaurant. Et même s'ils n'envisagent pas forcément une formation dans la restauration, les jeunes louent les bienfaits de l'expérience : reprise de confiance en soi, d'un rythme, maturité, etc. Ils peaufinent leur projet professionnel lors des jours de fermeture du restaurant.

Le Flagrant délice, qui a ouvert ses portes dans le quartier de Ménimur avant de s'installer sur le port, associe de nombreux partenaires : la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), la Mission locale du pays de Vannes, la Sauvegarde 56, le Conseil départemental 56 et le Conseil régional de Bretagne. Il est ouvert à tous avec un tarif préférentiel pour les étudiants et les personnes en situation de précarité.

Source

Le Télégramme, éd. Vannes, 28/09/22 ; Ouest-France, éd. Vannes, 28/09/22