Cybersécurité. Une formation inédite à Clermont-Ferrand

Répondant aux besoins des entreprises et prioritairement des PME, l'Institut de la PME (IPME) et l'entreprise Be-ys, filiale du groupe Be-Kortalys, ont ouvert, en septembre, à Clermont-Ferrand, une formation en cyberdéfense. Dispensée par le centre de formation Hacka, elle dure 1 050 heures sur 7 mois et est financée par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, Pôle emploi et le Fafiec.

La première promotion se compose de 15 personnes âgées de 21 à 40 ans, dont 2 femmes. Leurs points communs : être demandeur d'emploi, s'intéresser à la cybersécurité et venir de l'univers informatique. Ils ont commencé à se former au développement puis, à partir de janvier, entameront la partie cybersécurité : analyses des risques, aspects juridiques, veille et intelligence économiques...

Selon Bertrand Tabellion, président-fondateur de l'IPME, il s'agit de la "première initiative privée en France proposant une formation en cybersécurité de niveau bac+3, techniquement exigeante mais accessible à des profils divers sans prérequis universitaires". 20 % des cours sont assurés par des salariés de Be-ys. Les autres cours sont confiés à des formateurs issus d'entreprises locales ou d'administrations. Be-ys a déjà proposé un CDI à tous les stagiaires. Certains exerceront au sein de la société en tant qu'experts en sécurité offensive, d'autres intégreront les services de développement informatique. D'autres encore seront consultants.

Une seconde promotion devrait voir le jour en février à Clermont-Ferrand et la formation pourrait notamment essaimer à Toulouse et Bordeaux où les "sous-traitants de l'aéronautique sont très demandeurs". Selon Thierry Delville, délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces au ministère de l'Intérieur, les PME sont très vulnérables car manquant d'expertise interne. Il est nécessaire de former massivement des personnes.

Source

Les Echos, 30/10/18