Cybersécurité. 3 400 emplois dans le pays de Rennes

L'Audiar vient de dresser le portrait économique de la cybersécurité dans le bassin d'emploi rennais, territoire qualifié de "cyber valley européenne" par Florence Parly, ministre de la Défense. Ce secteur représente 3 400 emplois directs : 2 600 répartis dans 70 entreprises privées et 800 au sein du ministère des Armées. Les besoins de main-d’œuvre sont importants : les effectifs ont crû de 20 % par an ces 2 dernières années dans les entreprises privées.

Qui sont les employeurs cyber rennais ? Des petites structures d'une dizaine de salariés, des établissements moyens comptant entre vingt et 50 personnes et 3 poids lourds : la DGA-MI qui compte 560 emplois strictement dédiés à la cyber, Orange (300 emplois) et Altran technologie (276). Chacun a sa spécialité (audits, formations, gestion de crise, prévention des menaces...). Le secteur est dynamique : "en 3 ans, plus de 16 établissements économiques nouveaux ont été créés sur le territoire", indique l'Audiar.

La formation cyber n'est pas en reste : "le site rennais compte plus de 200 étudiants en formation et 150 chercheurs en exercice qui travaillent spécifiquement sur des sujets d'excellence de la cybersécurité techniquement très avancés". Le territoire est même "la première force de recherche après Paris" et c'est la 1ère école universitaire de recherche Cyberschool de France labellisée PIA3.

Actuellement 90 doctorants réalisent une thèse sur le sujet. Chaque année, ils sont une trentaine à s'engager dans l'aventure. Par ailleurs, 110 étudiants sont inscrits en master dans des formations cyber rennaises ou dans les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Source

Ouest-France, 18/11/19