Covid-19. Renforcement des aides économiques pour les entreprises des zones d'alerte renforcée ou maximale

En raison de la circulation active du virus et du placement de certains territoires en zone d'alerte renforcée ou maximale (métropoles de Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris et la petite couronne, Rennes, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse), de nouvelles modalités d'accueil ont été définies pour les bars, restaurants et salles de sport notamment. Le Gouvernement annonce le renforcement des aides actuelles pour les soutenir :

- Le plafond du fonds de solidarité, jusqu'à présent de 1 500€, sera porté jusqu'à 10 000€ sur 1 mois afin de soutenir les entreprises fermées administrativement. Cette mesure concerne également les entreprises affectées par "l'abaissement de la jauge à 1 000 personnes pour les rassemblements".

- Les hôteliers-restaurateurs bénéficient jusqu'à présent de la prise à 100 % du chômage partiel de leurs salariés. Alors que ce taux devait être initialement réduit, le Gouvernement annonce le maintien d'une prise en charge intégrale jusqu'à la fin des restrictions pour les établissements administrativement fermés ou subissant une réduction d'ouverture.

- Les entreprises de 250 salariés et moins, administrativement fermées, pourront bénéficier d'exonérations de cotisations patronales. Les établissements subissant des restrictions d'horaires pourront aussi y prétendre s'ils connaissent un recul de plus de 50 % de leur chiffre d'affaires. Le Medef et la CGPME sont insatisfaits de cette limitation, pointant l'insuffisance des aides qui "n'empêcheront malheureusement pas les faillites" pour Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef. Thierry Doll, président de la fédération France Active qui regroupe les entreprises des activités physiques et sportives, craint lui aussi des fermetures. Les 4 500 salles de sport ont déjà connu d'importantes pertes financières suite au confinement.

Le coût de ces mesures est estimé à 150 millions d'euros par mois.

Source

Ouest-France, 26-27/09/20 ; Le Monde, 29/09/20