Coronavirus. Renforcement des aides aux entreprises

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire annonce plusieurs mesures d'aides pour soutenir les entreprises très impactées par la crise sanitaire.

- Prise en charge, jusqu'à 70 %, des coûts fixes des entreprises réalisant plus d'un million de chiffre d'affaires mensuel. Cette aide, complémentaire du Fonds de solidarité, ne pourra excéder 3 millions d'euros par structure sur le premier semestre 2021.

- Évolution du Fonds de solidarité qui se recentre sur les entreprises directement ou indirectement touchées par les fermetures administratives. Si leur perte du chiffre d'affaires est supérieure ou égale à 70 %, elles percevront une compensation de 20 %, dans la limite de 200 000€.

- Différé de 2 ans pour débuter le remboursement des Prêts garantis par l'Etat (PGE). Plus de 638 000 PGE ont été accordés par les banques pour un montant de près de 130 milliards d’euros.

- Adaptation du chômage partiel au couvre-feu. Elisabeth Borne, ministre du Travail déclare que "tant que les mesures de restriction administrative s'appliqueront, les commerces qui devront fermer à 18 heures bénéficieront du même régime que les entreprises fermées par décision de l'Etat". La modification du taux de reste à charge du chômage partiel pour les entreprises (de 0 à 15 %) interviendra au 1er mars (sous réserve d'une évolution sanitaire favorable), sauf pour celles ayant perdu au moins 80 % de leur chiffre d'affaires.

Au total, ces nouvelles mesures et les exonérations de charges coûtent 4 milliards d’euros par mois à l’État, une somme qui ne comprend pas les dépenses liées au chômage partiel.

Source

Les Echos, 15/01/21 ; Le Télégramme, Ouest-France, 16-17/01/21