Coronavirus. Quels impacts sur l'emploi cadre ?

L'Apec s'inquiète des conséquences de la crise sur le marché de l'emploi des cadres. Les nombreux licenciements, ajoutés aux départs en retraite pourraient, de façon inédite depuis 1993, faire baisser les effectifs dans le privé, indique Gilles Gateau, le directeur général.

En effet, les cadres ont, jusqu'à présent, résisté à toutes les crises. La crise sanitaire les impactera-t-elle ? Il est encore trop tôt pour le dire. Pour l'instant, 11% des entreprises ont prévu de recruter au moins un cadre sur le 1er trimestre 2021, un niveau identique au 4e trimestre 2020. Et une stabilité que Gilles Gateau juge de bonne augure "dans le contexte actuel". Si l'industrie est celle qui manifeste, à court terme, la plus forte envie de recruter des cadres, l'informatique reste toujours en pôle position quant au nombre de recrutements réalisés. 

Difficile de connaître, pour l'instant, la part des cadres concernés par les 84.100 postes menacés par les 804 PSE initiés depuis mars. En décembre, 1 cadre sur 4 craignait d'être licencié contre 1 sur 5 en septembre. Cette crainte est plus forte chez les jeunes cadres (1 sur 2. Il faut dire que ce sont les premiers impactés par la dégradation de l'emploi avec un recul annuel de 29 % en décembre 2020 contre -13 % pour l'ensemble des cadres. Résultat, les reconversions s'accélèrent depuis septembre.

Malgré ce contexte, 66 % des entreprises souhaitant recruter des cadres estiment qu'elles auront du mal à atteindre leur objectif (+ 8 % par rapport à septembre). En cause : le manque de profils disponibles.

Source

Les Echos, Ouest-France, 04/02/21