Coronavirus. Quelle reconnaissance pour les 4 millions de travailleurs de deuxième ligne ?

Qui sont les 4,6 millions de salariés identifiés comme travailleurs de seconde ligne ? Le rapport de Sophie Moreau-Follenfant et Christine Erhel, missionnées par Elisabeth Borne, indique que ces travailleurs fortement exposés lors de la crise et mobilisés pour la continuité économique, se concentrent autour de 17 métiers. Ils et elles œuvrent dans le bâtiment, les transports routiers, le commerce, sont aides à domicile, gardiens, agriculteurs...

Leur analyse met en lumière le retard de ces 17 métiers par rapport à la moyenne du secteur privé en termes de rémunération, statut, conditions de travail, horaires, formation et dialogue social.

Comment leur mobilisation sera-t-elle récompensée ? Alors que des revalorisations salariales sont évoquées depuis plusieurs mois, la conférence de dialogue social du 15 mars, qui a réuni Jean Castex et les partenaires sociaux, donne des réponses. Une prime de 2 000 euros maximum, défiscalisée et exonérée de cotisations sociales, pourrait leur être versée. Pour en bénéficier, leur employeur et leur branche devront, au préalable, ouvrir des négociations de revalorisation des métiers concernés (rémunération, conditions de travail, formation...).

Source

Le Télégramme, 13-16/03/21 ; Les Echos, 15-16/03/21 ; Ouest-France, 16/03/21 ; Le Monde, 17/03/21