Coronavirus. Le point sur la situation économique et les aides pour les jeunes, les travailleurs précaires et les entreprises

La crise économique et sociale déclenchée par la pandémie ébranle la France. Plus de 300 000 salariés sont placés en activité partielle de longue durée. Le secteur du travail temporaire est revenu à son niveau d'activité de 2016 avec chiffre d'affaires en baisse de plus de 25 % en 10 mois. Face aux enjeux sociétaux, le Gouvernement renforce ses mesures auprès des jeunes et des entreprises administrativement fermées. Il a également déployé un revenu de remplacement pour soutenir temporairement les extras, saisonniers... ceux qui alternent contrats courts et périodes de chômage.

Les conséquences de la crise sont inégales selon les territoires. Les plus touchés sont ceux qui étaient auparavant les plus dynamiques, analyse le tout nouvel Observatoire des effets territoriaux de la crise. Les premières relocalisations françaises, pensées dans le cadre de France Relance, arrivent et devraient créer 1 800 emplois directs.