Coronavirus. IAA et agriculture mobilisées

Afin que les Français puissent continuer à se nourrir pendant la pandémie, l'Ania (Association nationale des industries alimentaires) qui regroupe 17 000 entreprises, dont 98 % de PME, pour un total de 440 000 salariés, a ouvert, dès le 17 mars une cellule de crise. L'objectif : approvisionner de façon fluide la grande distribution.

Aussi, dans un contexte de confinement, les agences de travail temporaire sont mobilisées pour recruter des salariés. Des "prêts" de salariés entre entreprises sont facilités, localement, en accord avec les pouvoirs publics.

Même mobilisation du côté agricole : les agences de services de remplacement des 4 départements sont sur le pied de guerre mais, pour l'instant, elles constatent plutôt les annulations des départs en vacances des agriculteurs. La situation est plus complexe pour les maraichers qui doivent planter les échalotes, les fraises, les tomates..., précise Gilles Burel, directeur d'AEF 29

Quant à l'export, "il est totalement à l'arrêt", indique Loïc Hénaff, PDG de l'entreprise éponyme et président de l'association Produit en Bretagne (440 entreprises et 110 000 salariés). D'où l'importance de "préparer la reprise".

Source

Ouest-France, 18/03/20