Coronavirus. Des entreprises mobilisées pour produire masque et gel

Les industriels français du textile, de la mode, de la cosmétique et de la chimie, solidaires, adaptent leur outil de production pour confectionner masques non médicaux et gel hydroalcoolique.

Prochainement, les entreprises volontaires du textile et de la mode parviendront à produire, chaque jour, 480 000 masques non chirurgicaux. L'objectif, annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe, est d'atteindre 1 million de masques par jour en avril. Ils sont lavables et réutilisables 5 fois. Différents des masques médicaux FFP2 des soignants, ils s'adresseront aux personnes en contact avec le public (hôte de caisse, policier, enseignant, gardien de prison...) pour le premier modèle et aux travailleurs en collectifs (ouvrier du BTP) pour le second.

Les prix ne sont pas encadrés. Certains acteurs choisissent de donner les masques produits. "L'essentiel des entreprises ne font pas de marges", assure Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie.

Par ailleurs, les usines françaises produisent quotidiennement 550 000 litres de gel hydroalcoolique. La production "a été multipliée par plus de 11" en 3 semaines.

Afin de mettre en relation ces nouvelles filières avec les secteurs qui ont besoin de leurs productions, le Gouvernement a mis en place la plateforme stopcovid19.fr

Source

Les Echos, 31/03/20