Continuité pédagogique. Le point à l'UBS

Depuis le 2 novembre, les cours se déroulent à distance à l'Université de Bretagne sud (UBS). Mais la bascule n'a pas été vécue de la même façon qu'au printemps. L'université a l'expérience pédagogique et distancielle du premier confinement. Elle a anticipé, en juin, plusieurs scenarios de reconfinement. Les équipes enseignantes et les étudiants sont formés à la culture digitale.

Les cours magistraux et travaux dirigés sont désormais en distanciel (live ou retransmissions enrichies de contenus). Les travaux pratiques et de recherche se déroulent en présentiel, dans le respect des règles sanitaires. "L’objectif est de concentrer les TP sur plusieurs jours, voire une semaine", indique Gilles Bedoux, vice-président en charge de la formation et de l’innovation pédagogique.

Par contre, ce nouveau confinement repousse les examens. Les étudiants connaîtront, 15 jours avant, la date et les modalités de réalisation. 

Le printemps ayant mis en lumière la fracture numérique, l'UBS a pris les devants. Elle a contacté, il y a plusieurs mois, les 180 communes du département où résident au moins 5 étudiants pour leur demander la mise à disposition de locaux, si possible connectés au Wifi. Les premières réponses sont positives, se réjouit l'UBS. Des clés 4G et des ordinateurs avaient, par ailleurs, été prêtés, au printemps, par l'établissement.

Afin d'éviter le décrochage, les services de santé proposent des consultations, en présentiel ou distanciel. Un guide avec les numéros utiles sera prochainement édité.

Source

Le Télégramme, éd. Morbihan, 06/11/20