Congé paternité. Désormais de 28 jours, dont 7 obligatoires

Emmanuel Macron a annoncé, le 22 septembre, l'allongement du congé paternité à 28 jours, le double d'actuellement, dont 7 obligatoires. Inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2021, cette mesure, saluée comme une réelle avancée par la plupart des observateurs, sera prochainement présentée en Conseil des ministres. Elle est contribue à l'égalité entre les femmes et les hommes, grande cause du quinquennat.

Cet allongement du congé paternité, qui coûtera 500 millions d'euros en année pleine à la Sécurité sociale, permettra à la France de "rejoindre le peloton des 5 pays européens les plus avancés dans ce domaine" : l'Espagne, la Finlande, la Norvège et le Portugal.

Il aura des conséquences pour les entreprises qui ont négocié des accords de compensation de pertes salariales pour les cadres payés plus de 3 428 euros mensuels. Le congé étant désormais plus long, les compensations seront plus importantes. Par ailleurs, les entreprises ne respectant pas les 7 jours obligatoires pour le père auront une amende qui pourra aller jusqu'à 7 500€.

Actuellement, 80 % des personnes en CDI prennent leur congé paternité contre moins de la moitié de ceux en CDD.

La nouvelle formule du congé paternité devrait entrer en vigueur au 1er juillet 2021.

Source

Les Echos, Le Télégramme, 23-24/09/20