Cités éducatives. 80 quartiers pré-selectionnés par le gouvernement avant le label en septembre

Le gouvernement vient de dévoiler la pré-sélection des quartiers pouvant prétendre au dispositif "Cités éducatives". En juillet, une soixantaine de quartiers recevront le label. Le ministère de la Ville lui attribuera 34 millions de crédits par an "soit près de 100 millions d'euros de 2020 à 2022". Ouverture prévue à la rentrée de septembre 2019. En Bretagne, seul le quartier du Blosne à Rennes est retenu.

Les quartiers d'habitat social de plus de 5 000 habitants "présentant des dysfonctionnement urbains importants avec des enjeux de mixité scolaire" peuvent y prétendre. 80 quartiers ont été pré-sélectionnés sur 130 candidatures. Pour juillet, ils devront présenter leurs projets scolaires et péri-scolaires à destination des 3-25 ans.

Les cités éducatives ont pour objectif d'"intensifier les prises en charges éducatives des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu'à 25 ans, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire" et surtout de "mieux coordonner et renforcer les dispositifs existants" (scolarisation obligatoire dès 3 ans, dédoublement des classes, dispositif "devoirs faits", petits-déjeuners à l'école...) [...] qu'il s'agisse de la petite enfance, de la formation ou du décrochage scolaire". Ce dispositif est expérimenté depuis 2017 à Grigny où 45 % des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté et où "en 2016, un rapport pointait que 50 % [des] élèves sortaient du système scolaire sans diplôme et seuls 25 % des lycéens avaient le bac".

Il fait partie des projets phares mis en avant dans le rapport de Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la Ville.

Source

Ouest-France, 02-03/05/19