Chômage. 5,9 millions de personnes concernées

Selon les chiffres de la Dares, la France a un taux de chômage de 8,8 %. Le nombre d'inscrits en catégorie A a reculé de 0,7 % au 1er trimestre 2019 pour atteindre 3,39 millions de personnes, son plus bas niveau depuis début 2014. Cette baisse profite plus aux hommes qu'aux femmes et, les 2 sexes confondus, aux 25-49 ans (-1 %) qu'aux jeunes de moins de 25 ans dont le nombre reste stable. Autre tendance encourageante : la progression de 1 % en 3 mois du nombre d'individus occupant une activité réduite.

Point noir, le chômage de longue durée, qui touche 2,6 millions de personnes, progresse de 0,3 % en 3 mois et de 3,3 % en 1 an. Ces personnes sont en moyenne, inscrites depuis 625 jours à Pôle emploi. En 10 ans, la progression du chômage de longue durée est importante : alors que début 2009, 30 % des inscrits, toutes catégories confondues, cherchaient du travail depuis plus d'un an, ils sont désormais 47,4 %.

Au final, toutes catégories confondues, la France compte 5,9 millions de personnes au chômage (-0,4 %).

Signe positif, Pôle emploi enregistre plus de 15 % d'intentions d'embauche cette année, soit 350 000 projets de recrutement supplémentaires. Cela suffira-t-il pour "viser en 2025 le plein-emploi" comme Emmanuel Macron l'a annoncé jeudi lors de sa conférence de presse et pour atteindre un taux de chômage de 7 % à la fin de son quinquennat ? Les économistes estiment, pour l'instant, que si les créations d'emplois sont dynamiques, elles ne sont pas suffisantes pour réduire de plus d'1 point le taux de chômage.

Source

Ouest-France, Le Télégramme, Les Echos, 26-27-29/04/19