Chômage. 3,616 millions d'inscrits en catégorie A au 3e trimestre 2019

La France compte, au 3e trimestre 2019, 3,616 millions de personnes inscrites en catégorie A sur les listes de Pôle emploi. Ce chiffre est en recul de 0,4 % par rapport au précédent trimestre et de 2,4 % sur 1 an. Cette amélioration de la situation des demandeurs d'emploi sans aucune activité concerne toutes les tranches d'âge (25-49 ans, plus de 50 ans) hormis les jeunes qui voient leur nombre progresser de 0,7 %, conséquence éventuelle selon Eric Heyer de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) "de la forte contraction des contrats aidés qui les a particulièrement touchés".

On observe également une embellie pour les chômeurs de longue durée en catégories A, B et C : leur nombre a baissé de 0,8 % en 1 trimestre pour atteindre un peu plus de 2,8 millions.

Ces signes encourageants sont à mettre en lien avec la bonne santé du marché du travail (recul des contrats de travail de moins d'1 mois, hausse de 3 % des CDI et de 1,7 % des CDD de plus d'1 mois) mais aussi, pour Philippe Martin, président délégué du Conseil d'Analyse Économique (CAE), les assouplissements du travail liés à la loi El Khomri de 2016 et les ordonnances de septembre 2017.

Mais le recul du nombre d'inscrits en catégorie A est peut être également lié à la montée en puissance du PIC. La Dares démontre une hausse de 13,5 % en 1 an du nombre d'inscrits en catégorie D (des chômeurs qui ne sont pas tenus de chercher un emploi , notamment parce qu'ils suivent une formation).

Si l'embellie est là, sera-t-elle durable pour qu'Emmanuel Macron tienne son objectif d'un taux de chômage à 7 % à la fin de son quinquennat ?

Source

Le Monde, 27-28/10/19