Chômage partiel. De nouvelles règles d'indemnisation dès le 1er juin

Le Gouvernement vient de présenter les nouvelles règles d'indemnisation du chômage partiel, applicables dès le 1er juin "afin d'accompagner la reprise de l'activité économique", précise la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Dorénavant, les entreprises verseront 15 % du chômage partiel (jusqu'ici à la charge à 100 % de l'Etat et l'Unédic), sauf dans la restauration et le tourisme.

Le salarié continuera à percevoir au minimum 70 % de sa rémunération brute (84 % du net environ), dans la limite de 4,5 SMIC, et au minimum le Smic net.

Une modulation par secteur est à l'étude. Les secteurs concernés seront ceux faisant "l'objet de restrictions législatives ou réglementaires particulières en raison de la crise sanitaire" comme le tourisme, la culture ou encore la restauration qui "continueront à bénéficier d'une prise en charge à 100 %".

A noter, le chômage partiel est maintenu après le 2 juin, sur la base d'une attestation de l'école, pour les parents ne pouvant scolariser leur enfant.

Selon le ministère du Travail, 8,6 millions de salariés, soit plus d'un tiers des salariés du privé, auraient bénéficié du chômage partiel en avril. Le coût de ce dispositif, largement utilisé depuis mars pour éviter la flambée du chômage, serait de 24 milliards d'euros.

Source

Ouest-France, Le Monde, Le Télégramme, Les Echos, 26-27/05/20