Chartres-de-Bretagne (35). Le site de la Janais se spécialise sur la C5 AirCross

L’inquiétude monte au sein de l'usine PSA de Rennes : lors du Comité paritaire stratégique qui présente le plan d'activité national, le groupe PSA-Peugeot-Citroën n'a attribué, à partir de 2022, aucun nouveau véhicule au site rennais. Les syndicats craignent que la seule production de la C5 AirCross, gros succès commercial (plus de 140 000 véhicules produits cette année) ne suffise à assurer, en 2023, la vie du site qui emploie actuellement 2 000 salariés, 1 000 préretraités et 1 170 intérimaires.

En effet, le site se déleste de la production de 5008 sur le site de Sochaux pour ne produire, dès l'an prochain, que des C5 AirCross.

La direction de l'entreprise se veut rassurante, rappelant que le Comité paritaire stratégique "donne des orientations uniquement pour les 3 prochaines années" et que "la production de C5 AirCross hybride rechargeable" débutera en 2020.

En Bretagne, la filière automobile fait travailler près de 8 000 personnes.

Source

Ouest-France, Le Télégramme, 16/11/19