Cadre. 83 % aimeraient poursuivre le télétravail

Selon une enquête de l'Apec, 83 % des cadres du privé souhaiteraient poursuivre le télétravail une fois passée la crise sanitaire. Et plus de 70 % aimeraient télétravailler plus d'une fois par semaine. 

Ayant expérimenté le télétravail pendant les confinements (61 % à temps plein et 20 % régulièrement lors du printemps), les cadres espèrent "un modèle hybride, mêlant télétravail et présentiel," pour gagner "en temps et en sérénité", indique l'Apec. 47 % des cadres aimeraient télétravailler 2 à 3 jours par semaine, 13 % uniquement un seul jour, 12 % sont prêts pour 4 jours de télétravail sur 5, voire le télétravail à 100 %. 

Mais si le télétravail permet d'améliorer la qualité de vie et la productivité, des risques sont inhérents : isolement, adaptation de l'environnement... La formation est également nécessaire. 68 % des managers sont dans l'attente de bonnes pratiques managériales de télétravail.
Le télétravail un également "un facteur d'attractivité, indique  Gilles Gateau, directeur général de l'Apec. Il est un critère essentiel dans la recherche d'emploi et les candidatures pour 69 % des cadres et 76 % des moins de 30 ans.

Source

Les Echos, 18/12/20