CICE. Un bilan en demi-teinte selon France Stratégie

France Stratégie a évalué le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), mesure phare du quinquennat Hollande. Ce dispositif a permis, entre 2013 et 2017, de créer près de 100 000 emplois directs pour un coût annuel de 18 millions d'euros.

Selon l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), en tenant compte d'effets indirects tels que l'attractivité de la France auprès des investisseurs étrangers ou de la baisse des prix chez les fournisseurs bénéficiaires du CICE, le dispositif aurait, au final, permis de créer 160 000 emplois. Estimation que France Stratégie trouve "élevée". Selon elle, effets directs et indirects compris, le CICE aurait créé guère plus de 100 000 emplois. Soit une baisse du chômage de 0,3 à O,5 %.

Les effets du CICE sur l'emploi et les salaires sont plus visibles dans les entreprises indépendantes que dans les groupes, dans les services plutôt que l'industrie qui a plutôt choisi, pour affronter la concurrence internationale, de baisser ses prix.

Le rapport de France Stratégie conclue que les effets du CICE sur l'investissement "paraissent nuls" et les créations d'emplois faibles au regard du coût. Si l'objectif premier du CICE n'était pas "un effet immédiat sur l'emploi", il faut désormais évaluer ses effets induits sur la transition énergétique, l'innovation...

Un bilan qui interroge alors que le Gouvernement s'apprête à réduire, sans contrepartie, de 10 milliards l'an prochain, les impôts de production.

Source

Les Echos, 17/09/20 ; Ouest-France, 18/09/20 ; Le Monde, 19/09/20