CCI. Une coupe budgétaire de 400 millions d'euros et un plan social ?

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie demande aux 126 CCI de réaliser 400 millions d'euros d'économie d'ici à 2022 : la taxe pour frais de chambre qu'elles perçoivent sera amputée de 100 millions d'euros annuels sur 4 ans. Cette réduction budgétaire s'accompagne d'un recentrage des CCI sur leurs "missions prioritaires" : l'appui aux entreprises (création/reprise), la formation initiale via les écoles de commerce et la représentation des entreprises.

Autre décision gouvernementale : que CCI France ait "un rôle de pilote et de maître d’œuvre des CCI dans les territoires".

Le réseau consulaire s'inquiète des conséquences possibles de cette mesure sur l'emploi (entre 4 000 et 6 000 postes pourraient être supprimés) et sur le financement des grandes écoles de commerce (HEC ou Essec).

Ces mesures viennent ébranler un réseau "en grandes difficultés financières" rappelle Pierre Goguet, président de CCI France.

Source

Les Echos, Ouest-France, Le Télégramme, 11/07/18