Brest (29). Procédure de sauvegarde pour l'association d'insertion Penn ar Bio

Le Tribunal de commerce de Brest vient de placer l'entreprise d'insertion Penn ar Bio en procédure de sauvegarde avec une période d'observation de 6 mois. Sa cuisine centrale, ouverte depuis l'été 2018, emploie une quinzaine de personnes, dont 10 en parcours d'insertion. Les salariés préparent des repas pour la restauration collective à partir d'ingrédients bio et issus de circuits courts.

Jean-Louis Potier, dirigeant de la SAS, admet que depuis le lancement du projet, la situation est "fragile" du fait de la concurrence exacerbée des groupes nationaux "qui tirent les prix vers le bas". La crise sanitaire a aggravé une situation déjà tendue.

Avant la crise sanitaire, près de 3 000 repas ont été fournis, chaque jour, dans les établissements scolaires brestois. Suite à la réouverture partielle des écoles, seuls 400 à 500 repas sont désormais livrés.

Source

Le Télégramme, 11/06/20