Boulangerie. Comment fidéliser 9 000 professionnels en France ?

C'est un secteur qui ne connaît pas la crise ! Pourtant, la boulangerie peine à recruter. Actuellement, près de 9 000 postes seraient à pourvoir pour maintenir l'activité des 33 000 boulangeries de France, selon la Confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie française.

La Confédération constate aussi que le métier attire les vocations et qu'"en 2020, on recensait 24 000 jeunes en apprentissage". Le métier n'est donc pas boudé. Les jeunes l'apprennent par alternance en 2 ans auprès d'un boulanger, un apprentissage facile à trouver. A la clé, une embauche rapide rémunérée "1 800 € nets pour 37 à 38 heures par semaine avec un dimanche travaillé sur deux" affirme Michel Aoustin, boulanger-pâtissier à Carentoir et président de la Chambre des métiers du Morbihan.

Alors pourquoi ce déficit de main-d’œuvre ? peut-être l'envie ou le besoin chez les nouvelles générations de changer souvent de voie... une tendance que l'on retrouverait aussi dans tout l'artisanat alimentaire, à l'instar des métiers de fromager et de boucher. C'est donc un challenge à relever pour tout un secteur : comment fidéliser les personnes formées ?

Source

Ouest-France, 05/02/21