Bâtiment. Le Coronavirus va accélérer sa transformation et sa digitalisation

Si le bâtiment pèse 13 % dans le PIB mondial, il ne dégage une marge bénéficiaire moyenne d'à peine 5 %, ce qui complexifie sa survie aux crises, quelles qu'elles soient, indique une étude du cabinet McKinsey. Une centaine de dirigeants d'entreprises  du BTp et de l'immobilier du monde entier ont été interrogés en mai.

Les 2/3 pensent que la crise du Coronavirus va accélérer la transformation, inéluctable, du secteur et 53 % ont déjà augmenté leurs investissements afin de renforcer leur digitalisation et contrôler leur chaîne d'achats. Beaucoup donneront également un coup de frein sur leurs recrutements et sur l'internationalisation.

La transformation est inéluctable. L'étude internationale démontre que le secteur n'est pas assez digitalisé, ni assez industrialisé, ce qui lui fait perdre en compétitivité. En 20 ans, le gain moyen de productivité du secteur a été de moins de 1 % par an contre 2,8 % pour l'ensemble de l'économie mondiale.

9 axes de transformation sont identifiées : digitalisation, industrialisation, consolidation du secteur ...

Source

Les Echos, 11/06/20