Automobile. 200 000 emplois impactés par le Coronavirus

En France comme en Europe, l'industrie automobile est en pause : arrêt des lignes de productions, fermeture des concessions... Le chiffre d'affaires du secteur est en recul de 80 à 85 %, indique Bruno Le Maire, ministre de l'Economie. L'arrêt des sites des constructeurs entraîne des effets domino chez les équipementiers et sous-traitants, impactant "des centaines de milliers de PME".

Selon l'estimation de la Plateforme automobile (PFA), les fermetures d'usine dans l'Hexagone affectent 200 000 emplois alors que la filière en compte 400 000. Marc Mortureux, directeur général de la PFA rappelle que "2 mois de vente de voitures neuves à l'arrêt en France [...] représentent 5 à 7 milliards de trésorerie qui manqueront à la filière, en cascade". Cette estimation est d'ailleurs probablement très faible puisque la France ne représente qu'une part minoritaire des ventes des constructeurs français. 

Si la filière peut compter sur le secours de l'Etat, il ne sera pas suffisant. "Il reste des charges fixes, comma la R&D", indique Bernard Jullien, maître de conférences à l'université de Bordeaux. La PFA n'a, pour l'instant, recensé aucune défaillance directement liée au Coronavirus.

Source

Les Echos, 25/03/20