Armée de Terre. Des recrutements à l'épreuve du Covid

L'armée de Terre avait annoncé presque 15 000 recrutements pour 2020. Après 2 mois de confinement, le retard dans la sélection des candidats se fait sentir. Un problème auquel il faut ajouter celle de la fidélisation car "30 % des recrues [...] quittent l’Institution au bout de 6 mois".

A Rennes, le Cirfa a enregistré 334 prises de contact dès la seconde quinzaine de mai et 430 en juin. C'est plus que l'année passée. Les profils des candidats sont divers : "beaucoup de jeunes diplômés, entre le niveau bac et bac + 4".

Source

Ouest-France, éd. Rennes, 07-09/07/20