Architecture. Valoriser les créations féminines pour combattre les inégalités salariales

Afin de mieux identifier et de valoriser les oeuvres et bâtiments signés par des femmes, le collectif HF, qui repère depuis 2009 les inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture, a lancé, il y a 2 ans, les journées du matrimoine. Se déroulant en même temps que les journées du patrimoine, elles valorisent également les espaces publics investis par des réalisatrices, urbanistes, chercheuses,...

Le territoire compte 14 collectifs HF. Des parcours de découvertes ont eu lieu à Paris, Lyon, Toulouse, Montluçon,... Ils n'ont pas été simples à réaliser, tant l'empreinte féminine est faible, en quantité, sur le territoire.

Pour rappel, Catherine Jacquot, présidente du Conseil national de l'ordre des architectes, élue en 2013, est la première femme de l'histoire à occuper cette fonction. La France compte 29 756 architectes inscrits à l'ordre, dont 27 % de femmes. 57 % des étudiants d'écoles d'architecture sont des femmes.

Des architectes femmes ont aussi créé le collectif Mouvement pour l'équité dans la maîtrise d'oeuvre (MéMo), rassemblant des urbanistes, des paysagistes, des chercheuses,... Elles rappellent que "à poste égal, les femmes architectes salariées touchent habituellement un salaire moindre que les hommes". L'écart salarial entre les deux sexes chez les architectes libéraux est de 1,9 % à la défaveur des femmes.

Source

Le Monde, 16/09/17