Apprentissage. Le Capa production animale de Kerliver peine à faire le plein

En cette rentrée, l'apprentissage breton, notamment agricole, a la cote : la région compte 19 200 apprentis (18 500 l'an dernier) et les effectifs ont crû de 12 % en 1 an dans les filières agricoles. Malgré ce dynamisme, des formations peinent pourtant à faire le plein. C'est notamment le cas du Capa Production animale dispensé à Fouesnant par le CFA de Kerliver.

Isabelle Favé, responsable pédagogique au sein de l'établissement l'admet : "c'est récurrent. Que ce soit en production animale ou horticole, nous peinons à recruter des jeunes. L'agriculture souffre toujours d'une image dégradée, les crises des dernières années inquiètent les jeunes et leurs parents". Malgré les demandes des agriculteurs en quête d'apprentis, chaque année, une dizaine de postes reste non pourvue.

Face à ce manque d'engouement, les agriculteurs s’organisent en faisant appel aux saisonniers, à la main-d’œuvre étrangère (notamment dans le maraîchage et la production horticole)... Dans le CFA, de jeunes réfugiés ont intégré certaines formations. A l'instar de Saint-Aubin-du-Cormier, le CFA de Kerliver va étendre son action de communication sur son offre de formation sur Internet et notamment Le Bon Coin.

Source

Le Télégramme, éd. Châteaulin, 08/10/18