Apprentissage. Des aides renforcées pour inciter les entreprises à recruter

Afin de soutenir l'apprentissage, les entreprises qui recruteront, entre le 1er juillet et le 28 février 2021 des apprentis, bénéficieront, pendant 1 an, d'aides revalorisées : 8 000 euros pour un apprenti majeur et 5 000 euros pour un mineur. Ces aides seront également accessibles, du CAP à la licence pro, pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés. Celles de 250 salariés et plus devront atteindre, en 1 an, 5 % d'alternants dans leurs effectifs pour y prétendre.

Ce plan de plus d'1 milliard d'euros, résulte de la rencontre du 4 juin entre Emmanuel Macron, Edouard Philippe et les partenaires sociaux. Il doit permettre de maintenir les effectifs d'apprentis à leur niveau historique de 2019 (près de 370 000 contrats signés cette année-là).

Autres mesures :

- les jeunes inscrits en CFA auront désormais 6 mois (et non plus 3) pour trouver un employeur. Cette modification prend en compte la brutale modification du marché du travail consécutive à la crise sanitaire. Toutes les personnes formulant un vœu de formation en apprentissage sur Parcoursup ou Affelnet se verront proposer une offre.

- l'aide de 500 euros aux premiers équipements de l'apprenti pourra également servir à acheter un ordinateur portable ou une tablette.

Source

Le Télégramme, Les Echos, Ouest-France, 05/06/20