Apprentissage. Comment se poursuit la formation pour 1 427 apprentis...

Dans le Morbihan, malgré le confinement, les 1 427 apprentis tentent de continuer à se former. Pour quelques professions, comme dans l'alimentaire, ils peuvent "encore travailler sur leur lieu de stage". Par contre, pour les apprentis en coiffure ou encore ceux en mécanique, les semaines de pratique se déroulent à domicile.

En coiffure, les apprentis s'exercent sur la tête malléable. Leurs gestes sont corrigés, comme pour Léa Bouhaourd, par "sa patronne" : "on s’appelle tous les jours en visioconférence. Elle m’aide et me donne des consignes pour des coiffures". Elle suit aussi des cours en ligne avec le CFA : travaux de gestion, management, art appliqué...

Les organismes s'adaptent aussi à la situation. L'équipe pédagogique a travaillé à la mise en ligne de l'enseignement. Jean Nicol, président du CFA du Morbihan explique que "c’est assez perturbant de transmettre des contenus de formation et de ne pas mesurer l’acquisition ou la difficulté d’acquisition de ces contenus par l’apprenant".

Jean Nicol s'inquiète du décrochage de certains apprentis car après quelques semaines de confinement, près d'un tiers des apprentis ne s'est toujours pas connecté et "pris connaissance des contenus de formation", malgré les efforts du CFA : "nous multiplions les relances par mail, par SMS et nous recevons les signalements de difficultés de connexion des familles ou des maîtres d’apprentissage. Nos services redonnent rapidement les identifiants de connexion aux apprentis et les accompagnent pour la prise en main de l’outil."

Source

Ouest-France, éd. Morbihan, 6-7/04/20