Apprentissage. A Brest, moins de contrats signés à l'Ifac et au Pôle formation des métiers de l'industrie

L'Ifac, le Campus des métiers de Guipavas constate, cette année, un repli des inscriptions d'apprentis. Au 6 juillet, seuls 450 dossiers ont été déposés  contre près de 700 habituellement. Si les jeunes et les familles se questionnent sur l'intérêt de l'apprentissage alors que se profile une crise économique, Norbert Penvern, le directeur, se veut rassurant.

Les entreprises sont demandeuses. Au 6 juillet, 329 se sont manifestées pour recruter un apprenti contre 322 l'an dernier. Même s'il est vrai que l'engouement de l'hôtellerie-restauration ou de l'automobile est moindre qu'en temps normal. Il rappelle par ailleurs le plan de relance de l'apprentissage avec des dispositions incitatives pour les entreprises et l'intérêt du dispositif de pré-apprentissage pour confirmer son projet professionnel.

Au pôle brestois de formation aux métiers de l'industrie de l'UIMM, les contrats d'apprentissage sont en recul de 20 % par rapport à la même période l'an dernier. Dominique Lefèvre, son responsable espère qu'il ne s'agit que d'un retard passager. Il pense que les contrats manquants seront signés en septembre. Les équipes prennent d'ailleurs contact avec les potentiels alternants afin de leur rappeler que le délai est désormais de 6 mois pour trouver une entreprise accueillante. Des jobs-dating seront relancés en septembre pour pouvoir des offres dans l'usinage ou la maintenance industrielle.

Source

Le Télégramme, 09/07/20