Ambulancier. Se former à Quimper et décrocher un emploi

Une formation d'ambulancier se déroulera de septembre prochain jusqu'en février 2022, chose inédite, à Quimper (et non à Brest comme la précédente). Un choix qui, selon les conseillers régionaux Karim Ghachem et Elisabeth Jouneaux-Pédrono, répond aux besoins des entreprises sud-Finistère. Mais aussi aux aspirants ambulanciers et aux réalités démographiques du territoire.

Financée par le Conseil régional de Bretagne et par l'Etat (France Relance) cette formation de 630 heures et de 5 semaines de stage s'adresse à tous. Elle débouche sur un diplôme d'Etat d'ambulancier qui permettra aux diplômés de décrocher l'un des vingt-quatre contrats de travail proposés. 6 sont à pourvoir en Centre Ouest Bretagne, à Carhaix et Châteauneuf-du-Faou.

S'il faut de l'écoute et du respect, le métier d'ambulancier exige également d'être "en capacité technique d'intervenir dans l'urgence", indique Anthony Le Floch, ambulancier professionnel. C'est pourquoi, sur les 5 semaines de stage, 2 sont réalisées en Urgence SAMU. Outre ces qualités humaines, les futurs ambulanciers, titulaires d'un permis de conduire, devront justifier de 140 heures de pré-stage, organisé avec Pôle emploi, dans une entreprise. Autres prérequis : être à jour dans la couverture vaccinale et immunisé contre l’hépatite B. Les non-bacheliers réaliseront des évaluations de français et de maths. Tous les candidats passeront une épreuve orale et échangeront avec le jury sur un thème en rapport avec la profession.
Le salaire moyen est de 1 400€ net.

Source

Le Télégramme, éd. Quimper, 04/02/21 ; Ouest-France, Le Télégramme, éd. Carhaix-Plouguer, 09/02/21