Agriculture. Le défi du renouvellement des professionnels

Dans les 10 prochaines années, l'agriculture française verra la moitié de ses 880 000 chefs d'exploitation partir à la retraite, ce qui pose la question du renouvellement des professionnels. Puisqu'actuellement, selon les chiffres de la MSA, 4 fermes disparaissent pour 3 installations. L'agriculture peine à séduire, principalement dans l'élevage laitier qui voit reculer de 5 % le nombre d'agriculteurs.

Le modèle de la ferme familiale disparaît peu à peu, remplacée par "des exploitations de 500 à 1 000 hectares" suite à un phénomène de concentration et d'agrandissement. Se pose alors avec acuité la question de l'installation des jeunes agriculteurs et leur accès à la terre : sur le million d'hectare qui se libère chaque année, seule la moitié est affectée à l'installation de nouveaux professionnels. Par ailleurs, le coût des terres à progressé de 50 % en 20 ans.

Les installations sont toutefois boostées par l'installation de nouveaux agriculteurs, des personnes de 30 à 50 ans, non issues du milieu agricole, qui décident de se reconvertir. Ils représentaient, en 2018, 30 % des installations.

Et la formation agricole fait toujours recette : 194 000 élèves sont scolarisés dans les lycées agricoles, un chiffre en hausse de 500 personnes l'an dernier quand on observait auparavant un recul annuel de 4 000.

Source

Ouest-France, 26/02/20