Agriculture. En 10 ans, plus de 8 000 exploitations bretonnes ont disparu

Le dernier recensement agricole fait état d'un recul, en 10 ans, tant au national qu'en Bretagne, du nombre d'exploitations. La région compte désormais 26 300 fermes, soit une perte de 24 %. La baisse est plus marquée en Ille-et-Vilaine (-27,3 %). Cette tendance n'affecte pas de façon homogène les productions.

Le nombre de fermes laitières, porcines et avicoles a diminué. Celui des exploitations maraîchères a doublé pour atteindre 1 100 unités. Les exploitations bio et la pratique des circuits courts ont progressé. La Bretagne reste toutefois une terre d'élevage avec 2/3 de ses exploitations occupées à cette tâche. Elle se maintient à la première place du podium national pour la production de porcs (51 % des élevages français) et de lait (21 %).

55 200 personnes (46 500 ETP) occupent, de façon permanente, un emploi agricole en Bretagne, un chiffre en recul de 10 % en 10 ans. Parmi eux, 36 412 sont chefs d'exploitation. 27 % des actifs agricoles sont des femmes et 16 % ont 60 ans ou plus.

Au national, le secteur emploie 759 000 ETP (-12 % sur la décennie). Sa pyramide des âges est vieillissante puisqu'elle compte 18 % de sexagénaires. Il est donc urgent "de stimuler les installations pour faire face au renouvellement des générations", alerte Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture. 

Source

Le Télégramme, Ouest-France, 11/12/21 ; Les Echos, Le Monde, 13/12/21 ; Ouest-France, 15/12/21