Activité partielle de longue durée. Plus de 300 000 salariés concernés

Selon les derniers chiffres du Gouvernement datant de novembre, 4 300 accords d'activité partielle de longue durée concernant plus de 300 000 salariés ont été conclus. 80 % des entreprises concernées emploient moins de 50 personnes. Par ailleurs, 5 branches professionnelles ont signé des accords : le Syntec, la métallurgie, la commercialisation et distribution de boissons, la bijouterie et l'exploitation cinématographique. Une vingtaine d'autres serait en discussion.

Le dispositif est plus sécurisant pour le chef d'entreprise que l'activité partielle classique car son taux de prise en charge par l'Etat (60 à 70 %) est garanti sur 24 mois.

Les Direccte encouragent donc les PME à y souscrire. C'est notamment le cas de celle de Centre-Val-de-Loire qui organise, avec les partenaires sociaux et les chambres consulaires, des ateliers de présentation et de vulgarisation du dispositif. Elle s'apprête également à publier une catalogue des clauses-types qui aidera les entreprises à rédiger leur accord.

Source

Les Echos, 18/11/20