#1jeune1solution. L'évaluation de la Cour des comptes

Dans son rapport public annuel, la Cour des comptes porte un regard mitigé sur les effets du plan "#1jeune1solution" d'au moins 10 milliards d'euros, lancé en pleine pandémie pour soutenir l'emploi des moins de 25 ans et "sans équivalent dans les pays comparables". Selon elle, il est difficile d'établir si l'amélioration actuelle repose sur les différentes mesures du plan ou sur une "meilleure coordination des acteurs et une indéniable mobilisation de l’État et de ses partenaires" (activité partielle, service civique, places supplémentaires dans les établissements scolaires et universités entre autres).

Elle conclut que "l'efficacité de certaines mesures sur l'emploi, notamment les plus coûteuses, n'est pas avérée". Pour preuve, le soutien à l'apprentissage a surtout bénéficié, jusqu'à présent, aux diplômés du supérieur dont l'insertion professionnelle "n'est pas la plus problématique". Les performances d'insertion de la Garantie jeunes se sont dégradées pendant la crise sanitaire. Et le développement des contrats aidés a, par ailleurs, pu susciter des effets d'aubaine chez les employeurs.

Il faudra donc plusieurs années pour en mesurer précisément l'effet.

Source

Les Echos, 17/02/22 ; Le Monde, 16/02/22