VAE. Rapport parlementaire sur la validation de l’apprentissage non formel et informel

Un rapport déposé par la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale et présenté par Sandrine Doucet recommande de "procéder à un bilan de la VAE quinze ans après sa mise en place, afin d’en mesurer le coût et les bénéfices au regard des objectifs de la recommandation du Conseil [de l’Union européenne] du 20 décembre 2012".

L’objectif n’est pas de "remettre en cause la VAE" mais de "réfléchir aux possibilités de son extension afin de l’ouvrir à d’autres publics que ceux qu’elle vise, à l’instar des décrocheurs scolaires ou universitaires dont l’expérience, on le sait, n’ouvre bien souvent pas droit à une certification possible".

Source

AEF, 16/07/15