Retour à l'emploi : une question locale ?

Les chances de sortir du chômage ne sont pas identiques partout en France. Elles peuvent même être très différentes d'une commune à l'autre. Cette inégalité est mise en évidence par le modèle de simulation "Solstice" qui analyse au niveau des communes françaises la trajectoire de retour à l'emploi des chômeurs inscrits à l'ANPE entre 2002 et 2004. Ainsi, dans les 10 % des communes les plus favorables au retour à l'emploi, on constate que près de la moitié des chômeurs a une chance de sortir du chômage au bout d'un an. A contrario, dans les 10 % de communes les plus défavorables, moins d'un quart des demandeurs d'emploi à cette chance. Les probabilités de sortir du chômage varient donc du simple au double selon la commune de résidence. Pour autant, de vastes zones du territoire présentent des taux de retour à l'emploi très proches et forment des "massifs" relativement homogènes. L'existence de ces massifs montre que, si les effets purement locaux sont le plus souvent déterminants, le contexte général du marché du travail joue également un rôle important. [Extr. introduction de la revue.].
DUGUET Emmanuel, GOUJARD Antoine, L'HORTY Yannick. Connaissance de l'Emploi, n° 31, 01/06/2006. 4 p.

Plus d'informations