Pôles de compétitivité. La Bretagne impliquée dans 7 pôles

Lancement officiel de la quatrième phase des pôles de compétitivité.

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances a officiellement lancé la phase IV des pôles de compétitivité le 20 mars 2019, à Bercy, à l'occasion de la 9e semaine de l'industrie. Pour ce quatrième acte, qui va s'étendre de 2019-2022, l'Etat a labellisé 56 pôles, dont 48 pour quatre ans et 8 qui doivent faire leur preuve, sur une durée d'un an, avant d'être prolongés trois ans sous certaines conditions.

Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, des entreprises, petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Les pouvoirs publics nationaux et locaux sont étroitement associés à cette dynamique.

Les 7 pôles de compétitivité dont le territoire d'intervention concerne la Bretagne :

- Atlanpôle Biotherapies (Biotechnologies-Santé, Nantes, labellisation 1 an)

- EMC2 (Matériaux-Microtechnique-Mécanique, Nantes, 4 ans)

- iD4CAR (Transport, Nantes, 4 ans)

- Images & Réseaux-TES (Numérique, Lannion, 4 ans)

- Pôle Mer Bretagne Atlantique (Bioressources-Écotechnologies-Environnement-Énergie-Transports, Brest, 4 ans)

- Pôle Mondial du Végétal (Agriculture-Agroalimentaire-Chimie, Angers, 4 ans)

- Valorial (Agriculture-Agroalimentaire, Rennes, 4 ans)

Source

Localtis, 21/03/19