Orientation. Une organisation illisible, des régions trop peu visibles (Parlement)

Un rapport parlementaire pointe les lacunes du système français d'orientation scolaire et professionnelle. Les régions, qui se sont vu confier la coresponsabilité de ce secteur en 2018, peinent encore à trouver leur place.

L'orientation est le maillon faible de l'accès à l'enseignement supérieur. Et le miroir des inégalités sociales et territoriales. Tels sont les principaux constats du rapport  sur l’évaluation de l’accès à l’enseignement supérieur présenté le 23 juillet 2020 à L'Assemblée nationale par les députés Régis Juanico et Nathalie Sarles. Pour enfin "transformer l’orientation subie en orientation choisie", les rapporteurs font quatorze propositions. Plusieurs portent sur l'information et la communication autour de l'orientation.

Source

Localtis, 28/07/20