La formation et les mouvements sectaires, un champ toujours fertile (Miviludes)

Publication du rapport annuel de la Miviludes.

Pseudo-guérisseurs, survivalistes, complotistes et antivax... Les années Covid ont favorisé l’émergence de nouvelles dérives sectaires, selon le rapport d’activité de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), publié le 3 novembre 2022. Le secteur de la formation professionnelle, traditionnellement surveillé par la Miviludes, n’échappe pas à l’infiltration sectaire : sur les 4 020 saisines en 2021, en hausse de 33 % en un an, 670 concernent le pôle Économique et Financier, et 87 la formation professionnelle.

Source

AEF, 03/11/22