Coronavirus, confinement et quartiers populaires. Des vulnérabilités particulières à prendre en compte

Des associations et professionnels de la politique de la ville alertent sur les inégalités sociales et territoriales qui se renforcent dans le contexte de la crise sanitaire et du confinement.

Les facteurs de vulnérabilité supplémentaire dans les quartiers populaires ont trait à l'état de santé des populations et à une exposition potentiellement plus importante au virus, à l'accès au soin, aux logements exigus et parfois surpeuplés, ou encore à la fracture numérique et à l'illettrisme. Dans ce contexte difficile, des initiatives sont lancées pour que les messages essentiels portent malgré tout, et des moyens supplémentaires sont demandés en matière de protection sanitaire.

Source

Localtis, 26/03/20