Agrocampus Ouest. Vers la fin de l’invisibilité des femmes dans le monde scientifique

Le club féministe SHEEH créé en février 2020 par trois étudiantes de l’Agrocampus Ouest de Rennes, s’est mis au défi de redonner de la visibilité aux professionnelles de la science, invisibilisées par le travail des hommes depuis des siècles.

L'association a proposé de nommer certaines salles et bâtiments du campus des noms de femmes qui ont aussi façonné l’histoire de la science. Tout cela dans l’optique de redonner confiance aux jeunes étudiantes du campus et des filières scientifiques, milieu encore largement représenté par des hommes