Actualisation du contrat d’études prospectives du spectacle vivant

Un homme jouant de la guitare

Le premier contrat d’études prospectives (CEP) du spectacle vivant datait de 1997. En 2015, la CPNEF-SV a confié l'actualisation du CEP au Céreq qui vient de le publier dans sa collection Net.Doc.

Cette nouvelle version propose un diagnostic comparé de la situation de l'emploi et de la formation professionnelle, mesure les évolutions sur vingt ans et fait émerger de nouveaux enjeux. Il pointe également des aspects jusqu’ici peu mesurés tels que la question des inégalités professionnelles ou encore la pluriactivité. Le Céreq aborde enfin l’accompagnement des parcours tout au long de la vie, l’accès à la qualification et le développement des compétences.
Le Céreq livre des préconisations dans quatre directions :
- Pérenniser et réguler l’emploi : Développer les capacités entrepreneuriales des TPE en renforçant leur organisation, leurs modalités de management et de GRH….
- Qualifier les personnes par la formation professionnelle initiale et continue : favoriser l’acquisition de compétences diversifiées et transférables de façon à permettre la mobilité professionnelle ; développer les CQPI ; instaurer des passerelles avec les filières générales, par le biais de certifications complémentaires et spécifiques, notamment des CQP….
- Améliorer la qualité de l’offre de formation initiale et continue : développer les capacités d’ingénierie des organismes de formation, notamment en termes de construction de certifications ; améliorer la visibilité des effets des formations sur les parcours…
- Renforcer la production d’outils de connaissance des situations sur le marché du travail, la coordination de ces productions et leur appropriation : actualiser et développer les référentiels métiers, renforcer la réalisation d’outils de connaissance et d’informations sur l’évolution des activités professionnelles, identifier les métiers connexes et les capacités transférables….

Source

ARFTLV, 23/02/16