Validation


Le rôle du jury

Le jury est composé de professionnels et d’enseignants ou de formateurs qui examinent le dossier de description de l’expérience du candidat en amont de l'entretien.

Le jury met en perspective les acquis recensés dans le dossier de Validation des acquis de l'expérience (VAE) avec ceux exigés pour l’obtention du diplôme, titre ou certification de qualification professionnelle visé par le candidat.


La validation devant le jury

Le candidat rencontre le jury (ce n'est pas obligatoire chez tous les certificateurs) pour un entretien ou une mise en situation professionnelle afin de confirmer les éléments contenus dans son dossier.

Le candidat échange avec les membres du jury. Il ne s’agit pas de contrôler les connaissances théoriques du candidat, mais d’approfondir certains points du dossier. Pour certaines certifications, une mise en situation professionnelle remplace l’entretien. C’est notamment le cas pour les titres du ministère du Travail.

Ensuite, le jury rend sa décision, le plus souvent par écrit.

Il peut soit :

  • attribuer la certification (validation totale),
  • attribuer une partie de la certification (validation partielle),
  • ne pas attribuer la certification (aucune validation).

 


Les préconisations du jury

En cas de validation partielle, le jury donne la plupart du temps ses recommandations pour en obtenir la totalité. Les modalités peuvent passer par un complément de formation, un complément d’expérience, la réécriture d’une partie du dossier ou la rédaction d'un mémoire.


Le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Le RNCP répertorie l’ensemble des certifications professionnelles et n’est accessible que par internet. Les titres et diplômes y sont classés par domaines et par niveaux. Il favorise l’accès à la VAE.

Certaines certifications sont réputées inscrites. Cela signifie que même si elles n'apparaissent pas dans le répertoire, elles n'en demeurent pas moins accessibles au titre de la VAE.

Les certifications y figurent selon deux modalités d’enregistrement :

  • les certifications d’Etat créées après avis d’instances consultatives paritaires sont enregistrées de droit,
  • toutes les autres sont enregistrées après instruction de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP).

En Bretagne, la totalité de la certification est attribuée pour plus de la moitié des candidats et pour les autres, une validation partielle est généralement accordée.
La VAE : autant de raisons de l'envisager !