La lutte contre le décrochage en Bretagne

Enjeux, définitions, données chiffrées, rôle de l’Etat et de la région… Une cartographie originale des dispositifs mobilisables au national et en Bretagne sont à consulter dans ce dossier consacré à la lutte contre le décrochage.
Découvrez aussi des Actions initiatives mises en place sur les territoires bretons.

Actualités

Au fil des mois… les dernières brèves de notre veille sur le décrochage en formation


La cartographie des dispositifs de lutte contre le décrochage en Bretagne

Cette cartographie référence les différents dispositifs nationaux et bretons selon les 3 champs de la lutte contre le décrochage (prévention, intervention et remédiation) ainsi que les modalités de repérage et de mise en relation des décrocheurs.

Cliquer sur l'image pour visualiser la carte


Les enjeux et le droit au retour en formation

Lutter contre le décrochage, ce sont autant d’enjeux humains, économiques, de cohésion sociale et de réduction des inégalités.
Ces jeunes présentent des risques importants de ne pas réussir leur insertion sociale et professionnelle.
Les jeunes en situation de décrochage sont surexposés à certains risques : les personnes sans diplôme se trouvent davantage confrontées au chômage, notamment de longue durée, et occupent plus souvent des emplois précaires et peu qualifiés par rapport à la population diplômée.
Ce risque accru d’être au chômage augmente également le risque de pauvreté et d’exclusion sociale. Il se répercute aussi sur leur bien-être, leur santé ainsi que ceux de leurs enfants.
Les conséquences influent sur les personnes tout au long de leur vie.
Le décrochage est un frein à la compétitivité et au dynamisme de l’économie française.
« Du point de vue économique, le décrochage  […] génère des coûts importants pour la société, nettement supérieurs à ceux correspondant à l’action des politiques publiques dans ce domaine […] »                          

Les enjeux de la lutte contre le décrochage           

Source : Ministère de l’Éducation nationale

              

Pour aller plus loin…
- Le décrochage scolaire : enjeux et diagnostic
- Introduction au décrochage scolaire, synthèse réalisée par le Centre de ressources documentaire du GREF Bretagne (2010) - (pdf)
- Un problème qui a pris beaucoup d'ampleur


Définitions

Décrocheurs
Jeunes de plus de 16 ans scolarisés l’année précédente et qui ont quitté une formation de niveau V ou IV sans avoir obtenu le diplôme sanctionnant cette formation. Référence réglementaire : Décret n°2010-1781 du 31 décembre 2010.
Taux de sortants précoces
L’indicateur européen des sorties précoces, issu de l'enquête Emploi de l'Insee, mesure le nombre de jeunes de 18 à 24 ans n'ayant ni CAP, ni BEP, ni baccalauréat, sortis du système scolaire et qui ne bénéficient d’aucune sorte de formation. Il fait partie des critères de référence fixés dans le cadre de la stratégie Éducation et Formation 2020 et ne doit pas dépasser 10 % à l’horizon 2020. Il est établi par Eurostat pour évaluer la situation de chaque pays membre de l'Union dans le domaine de l’éducation et de la formation.
http://www.education.gouv.fr
Réussite éducative
L’objectif consiste à renforcer la capacité de l’enfant ou de l’adolescent à s’engager socialement, selon ses capacités et ses objectifs, à la fois sur les plans personnel et scolaire puis professionnel, grâce à la mobilisation de valeurs, d’habiletés et d’expériences. Elle se traduit par la mise en œuvre d’un projet personnel et par une capacité d’insertion scolaire et professionnelle…
Le déploiement en région Bretagne de la lutte contre le décrochage. Askoria, 2015
Persévérance scolaire
La «persévérance» articule deux notions intégrant le renforcement positif introduit par la réussite éducative et l’approche par des motivations à laquelle invite la notion de décrochage. Elle agit comme un marqueur d’un référentiel centré sur la dynamisation de l’individu et l’activation de ses capacités, impliquant la nécessité d’être encouragé chaque jour par ses proches et ses enseignants, recevant  le  soutien  des  réseaux  de  proximité,  bénéficiant  de  la  mobilisation de  la  communauté  locale…
Le déploiement en région Bretagne de la lutte contre le décrochage. Askoria, 2015
D’autres définitions…
Le déploiement en région Bretagne de la lutte contre le décrochage. Askoria, 2015


Le plan national : "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire"

Dans le cadre de la stratégie Europe 2020, la France s’est engagée à abaisser le taux de jeunes en-dehors de tout système de formation et sans diplôme du second cycle du secondaire à 9,5 % d’ici 2020.
Pour ce faire, le plan d’action « Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire » lancé dès novembre 2014, se poursuit.
L'accent est mis sur la persévérance scolaire et la prévention du décrochage, mais aussi sur la mobilisation partenariale, notamment avec les collectivités territoriales, au service des jeunes déjà sortis du système éducatif.
La mobilisation de l’École et de ses partenaires est donc amplifiée avec un double objectif : prévenir l’abandon scolaire précoce et soutenir ceux qui ont quitté l’école sans diplôme et souhaitent revenir en formation.

Pour aller plus loin…
- Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire, le plan gouvernemental
- Stratégie Europe 2020 et lutte contre l'abandon scolaire


Le droit au retour en formation

La Loi du 8 juillet 2013 a créé un droit de retour en formation.« Tout élève qui, à l'issue de la scolarité obligatoire, n'a pas atteint un niveau de formation sanctionné par un diplôme national ou un titre professionnel enregistré et classé au niveau V [CAP] du RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) doit pouvoir poursuivre des études afin d'acquérir ce diplôme ou ce titre ». loi du 8 juillet 2013 – art. 14
Ce droit est accordé aux jeunes âgés de 16 à 25 qui peuvent avoir quitté le système éducatif depuis plusieurs années.
Important levier du plan de lutte contre le décrochage, ce droit comporte un accueil puis un entretien avec un représentant d'un organisme ou d'une structure contribuant au Service public régional de l’orientation (SPRO).

Ces jeunes peuvent exercer leur droit au retour sous différents statuts (élève, apprenti, stagiaire de la formation professionnelle) avec l'objectif d'acquérir une qualification sanctionnée par un diplôme général, technologique ou professionnel, ou par une certification inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
La durée de la formation qualifiante que le jeune a suivie est mentionnée dans son Compte personnel de formation (CPF).
Une prime allouée aux élèves boursiers reprenant une formation sous statut scolaire après une période d'interruption de leur scolarité.

Un Arrêté du 19 août 2016 instaure une prime de reprise d’études, complémentaire à la bourse nationale d’études du second degré de lycée.
Elle est destinée aux élèves à partir de seize ans et jusqu’à dix-huit ans révolus qui reprennent leurs études après une interruption d’au moins cinq mois suite à une démission ou une rupture définitive de l’assiduité. Ils doivent également être éligibles à une bourse nationale de lycée au moment de cette reprise d’études.
Cette prime est versée aux élèves qui reprennent sous statut scolaire une formation du second degré sanctionnée par un diplôme inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Pour aller plus loin…
- Le droit au retour en formation
- Lycéens décrocheurs : les établissements pour reprendre des études (sept 2016)


L’information pour les jeunes

Reviens te former
Un numéro unique et un site qui permettent aux jeunes en situation de décrochage et à leurs parents d’échanger avec un conseiller pour obtenir des conseils et une information sur les solutions alternatives de formation et d’accompagnement qui s’offrent à eux.
Le conseiller oriente le jeune vers une structure de proximité fournissant un accompagnement personnalisé. 0 800 12 25 00

Ma seconde chance
Ce service en ligne aide les jeunes qui le souhaitent à reprendre des études en les informant sur leurs droits.


Les données chiffrées

Au niveau national, le ministère de l’Éducation nationale estime à 80 000 les jeunes sortis du système scolaire sans qualification en 2017. Ils étaient 98 000 en 2016.

Source : Ministère de l’Éducation nationale

Pour aller plus loin…
La lutte contre le décrochage scolaire. Ministère de l’Education nationale, 2017
Géographie de l'école 2017. Direction de l'Évaluation et de la Prospective et de la Performance, 2017

« Au niveau régional, l’académie de Rennes est l’une des académies les moins touchées par le décrochage scolaire. La part des jeunes de 16 à 25 ans ayant quitté le système éducatif sans obtenir de diplôme est de 6,9 % selon les données les plus récentes publiées par le ministère de l’Éducation nationale.

Rappelant que le décrochage scolaire est très dépendant du milieu d'origine et des conditions de vie, une étude du CEREQ datant de 2016 met en lumière qu’en Bretagne aucun territoire ne cumule l’ensemble des risques sociaux du décrochage identifié par les chercheurs (fragilités économique, familiale et culturelle).

Cependant, le travail cartographique du CEREQ pointe des disparités infrarégionales importantes. Un canton sur dix est dans une situation de précarité économique qui peut constituer un facteur d’échec scolaire dont les cantons de Saint Brieuc, Loudéac, Brest, Lorient, Saint Malo ou encore Carhaix-Plouguer.

Autre nuance, si la Bretagne a l’un des plus faibles taux de sortie sans diplôme et si le phénomène de sortie sans diplôme est tendanciellement à la baisse au niveau national, l’Académie de Rennes est l’une des académies présentant la plus faible baisse entre 2006 et 2013 (-0,1 % pour une moyenne nationale de -1%) voire une légère hausse du nombre de jeunes sans diplômes ne poursuivant pas d’études pour le Finistère (+0,4%). Ces éléments invitent à être vigilant sur un phénomène considéré comme mineur en Bretagne. Ils incitent à poursuivre et accroître les efforts pour que l’objectif de réussite éducative pour tous et toutes soit une réalité. Car, même en Bretagne, encore trop de jeunes sortent du système scolaire sans diplôme. »
Source : Une stratégie concertée en faveur des jeunes sortis de formation initiale sans diplôme. Conseil régional de Bretagne, sept 2017

Un dispositif régional d’observation
Afin de préciser le phénomène du décrochage en Bretagne, le Conseil régional de Bretagne a missionné le GREF Bretagne sur la construction d’un observatoire du décrochage. Cet observatoire permettra de mieux connaitre le profil des jeunes "décrocheurs", leurs caractéristiques et leur devenir.
Une première étape a été réalisée avec l’élaboration d’un diagnostic de situation auprès des responsables de PSAD.
Mandaté par le Conseil régional de Bretagne, en lien avec les services du rectorat et de l’Association régionale des Missions locales, le GREF Bretagne a mené une enquête qualitative dans 4 PSAD.
Les PSAD de Rennes, de Dinan, de Ploërmel et de Quimper sont associées, dans une démarche expérimentale, à la construction d'un ensemble d'indicateurs et d'un tableau de suivi unique pour harmoniser les données des jeunes en situation de décrochage, sur leurs territoires.
Les objectifs sont d'une part, de faciliter les échanges entre partenaires d'une PSAD et d'autre part, de produire les indicateurs nécessaires aux différents acteurs bretons de la lutte contre le décrochage scolaire, via la mise en place d'un dispositif régional d’observation.
Consulter l'enquête "Vers un dispositif régional d’observation de la lutte contre le décrochage scolaire" janvier 2018

Dans l’« Atlas des risques sociaux de l’échec scolaire », le Céreq à partir des données de l’Insee donne pour la Bretagne : « La part de non diplômés parmi les 15-24 ans qui ne sont plus scolarisés est inférieure à la moyenne France métropolitaine (25,4 %) dans tous les types représentés : elle est limitée dans l’ensemble à 18,4 %. »

Cet Atlas fournit pour la Bretagne 2 cartes « Les zones à risques d’échec scolaire » et « La part des non diplômés parmi les 15-24 ans non scolarisés ». 


Source : Les zones à risques d’échec scolaire. 2ème éd. augmentée 2016 INSEE, RP 2011, Revenus fiscaux localisés. Calcul et cartographie : Céreq - ESO CNRS, Caen.
 (extrait de l'Atlas-academique-risques-sociaux-echec-scolaire (pdf))


Source : La part des non diplômés parmi les 15-24 ans non scolarisés . 2ème éd. augmentée 2016  INSEE, RP 2011. Calcul et cartographie : Céreq - ESO CNRS, Caen
 (extrait de l'Atlas-academique-risques-sociaux-echec-scolaire (pdf))


L’État et le Conseil régional engagés dans la lutte contre le décrochage

Depuis le 1er janvier 2015, les Régions sont chargées du pilotage et de l'animation des actions de prise en charge des jeunes sans qualification et sans diplôme.
Ces actions s'appuient principalement sur les Plates-formes de Suivi et d'Appui aux Décrocheurs (PSAD) qui font partie intégrante du Service Public Régional de l’Orientation et de l’Evolution professionnelle.
Cette nouvelle responsabilité conforte la mobilisation de la Région en faveur de la lutte contre le décrochage scolaire, menée en étroite collaboration avec l’Etat.
Suite à cette évolution réglementaire, en décembre 2015, le Conseil régional de Bretagne et l’État ont signé une convention relative à la prise en charge des jeunes sortants du système de formation initiale sans un diplôme national ou une certification professionnelle.
Prenant appui sur l’accord-cadre conclu entre l’État et l’Association des Régions de France, ainsi que sur la mise en place du Service Public Régional de l’Orientation et de l’Evolution Professionnelle, cette convention réaffirme la nécessaire coordination des interventions de chaque institution, explicite les engagements des différents partenaires et rappelle l'objectif général de diminution du nombre de jeunes sortants sans qualification du système de formation initiale en Bretagne.
La lutte contre le décrochage est affirmée de nouveau comme une priorité dans le cadre de la signature d'une déclaration commune d’engagement entre le Conseil régional de Bretagne et les chefs d’établissements des lycées publics et privés en mai 2016.
Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelles 2017-2022, document co-construit avec l’ensemble des acteurs qui agissent au quotidien au service de l’emploi et la formation, consacre la lutte contre le décrochage scolaire comme un enjeu majeur via le chantier « Prévenir les ruptures de parcours et favoriser leur sécurisation ».

Les plateformes de suivi et d'appui aux jeunes décrocheurs (PSAD)
L'action des plateformes de suivi et d'appui aux jeunes décrocheurs porte sur le repérage et l'accompagnement des jeunes sortis du système éducatif sans diplôme ni certification professionnelle. L'enjeu est de proposer à chaque jeune une solution personnalisée et un suivi.
Les plateformes de suivi et d'appui aux décrocheurs fonctionnent sur un mode de coopération des acteurs locaux de la formation, de l'orientation et de l'insertion des jeunes (CIO, missions locales, établissements scolaires, MLDS, MIJEC...).
17 plateformes sont déployées sur le territoire breton. Elles sont co-animées, a minima, par un représentant de l’Éducation nationale (directeur.trice de CIO et/ou proviseur) et un représentant du monde de l'emploi à travers les missions locales et leurs directeur.trice.s.
A travers les PSAD et par la mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’orientation, de l’insertion et de la formation, la Région souhaite apporter à chaque jeune ayant quitté son cycle de formation initiale des solutions pérennes et adaptées à ses besoins.
Afin de préciser son action, en 2014-2015, le Conseil régional s'est associé à l'association Askoria afin d'établir un état des lieux du déploiement des PSAD en Région.
Suite à ce travail, la Région a développé, en lien étroit avec les autorités académiques, une stratégie concertée en faveur des jeunes sortis de formation initiale sans diplôme. Adoptée en session plénière du Conseil régional de Bretagne en octobre 2017, elle énonce des orientations et des principes d’action qui doivent être à l’œuvre dans les 17 Plates-formes de Suivi et d’Appui aux Décrocheurs et précise les différentes fonctions constitutives de la coordination régionale. 

Les plates-formes de suivi et d’appui aux jeunes décrocheur·euse·s.

Un guide à télécharger pour retrouver les acteurs des PSAD et leurs coordonnées. (pdf)

Pour aller plus loin…
- La carte des PSAD en Bretagne
- Le déploiement en région Bretagne de la lutte contre le décrochage. Étude évaluative, accompagnement méthodologique et scientifique. Rapport final . Askoria, 2015
- Guide national de fonctionnement des PSAD - (pdf)
- Les PSAD sur le site éduscol

L’Education nationale a déployé les réseaux "Formation Qualification Emploi" (FOQUALE) pour  mobiliser les ressources de l'Education nationale et développer des solutions innovantes relevant à la fois de l'intervention et de la remédiation des jeunes décrocheurs.
Les réseaux FOQUALE rassemblent, dans le périmètre d'action d'une Plateforme de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD), les établissements et dispositifs relevant de l'Éducation nationale susceptibles d'accueillir les jeunes décrocheurs.
Ils développent des mesures de remédiation au sein de l'Éducation nationale et s'intègrent dans les réseaux de partenaires constitués autour des PSAD.

Pour aller plus loin…
- Les Réseaux Formation Qualification Emploi (FOQUALE)


Les dispositifs de lutte contre le décrochage

Les champs de la lutte contre le décrochage

Source : Rapport de diagnostic de l’évaluation partenariale de la politique de lutte contre le décrochage – 28 juin 2014. Ministère de l’Éducation nationale - (pdf)


Cartographie

Cartographie des dispositifs de la lutte contre le décrochage


Actions et initiatives en Bretagne

Cette base d’Actions et Initiatives permet de pousser des expérimentations de terrain. Vous y trouverez une présentation des actions et initiatives menées sur les quatre départements bretons.

N'hésitez pas à nous informer des initiatives locales et contribuer à cette rubrique en nous les signalant ici


Des Ressources pour votre veille

L’Actualité

  • La Revue de presse compile l'information parue dans la presse quotidienne, nationale et régionale, traitant de la formation professionnelle, de l'insertion et de l'emploi (info par mail – bimensuelle)

S’abonner

  • Le Fil d'info relaie les dernières actualités, les derniers rapports et études parus, pointe les sites web intéressants, et signale également les manifestations professionnelles et grand public sur la formation professionnelle et l'emploi (info par mail – bimensuelle)

S’abonner


    

Une Alerte Décrochage en formation

L’Alerte vous informe chaque mois par mail des dernières ressources (ouvrages, articles, rapports…) repérées par le Centre de veille et de ressources du GREF Bretagne
Inscrivez-vous à l’alerte proposée par le centre de ressources du GREF Bretagne ! Vous recevrez régulièrement dans votre boîte mail les nouveautés.

Consultez tous les documents  (ouvrages, rapports, articles…) repérés par le centre de ressources du GREF Bretagne ! Et empruntez-les !


Et pour les plus avertis ou les plus pressés … abonnez-vous aux flux :

Recevez instantanément par flux rss, le nouveau document repéré par le centre de ressources du GREF Bretagne !

Recevez instantanément par flux rss les actualités sur le décrochage en formation
Recevez instantanément par flux rss les Initiatives décrochage déposées


Les ressources en ligne

Compilation de sites et de dossiers sur la thématique dont les dossiers du GREF Bretagne, réalisés à l’occasion des séminaires organisés par la Région Bretagne


GREF Bretagne - mai 2017
Directeur de la publication : Hervé Greugny
Responsable de publication : Florence Barbin
Information et Rédaction : Catherine Le Duff, Gwénaëlle Berthelo et Martine Agatensi-Manach en collaboration avec Laëtitia Médard, Conseil Régional de Bretagne.