Ruptures des contrats d’apprentissage

Cette nouvelle édition sur les ruptures de contrat en apprentissage met en évidence une nette amélioration de la sécurisation des parcours en apprentissage. Ainsi, pour les contrats à échéance 2016, 8 contrats sur dix sont allés à leur terme, sans enregistrer de rupture pendant la période intermédiaire.

Ce repli du taux de rupture est sensible sur la quasi-totalité des secteurs d'activités économiques, y compris ceux pour lesquels le risque de rupture est communément supérieur à la moyenne régionale. Toutefois, cette propension de rupture varie aussi selon d'autres critères : taille de l'établissement employeur, niveaux de formation et/ou spécialité de formation préparés par les jeunes apprentis.