Les marchés locaux du travail en Bretagne

Thématique : Contexte breton

Entre 2007 et 2012, la population active a augmenté de 4,1 % en Bretagne (+ 58 000 personnes). Pour autant, en fonction des territoires, les évolutions des actifs sont hétérogènes et les facteurs qui y contribuent diffèrent. Il en est de même pour les facteurs d’équilibrage du marché du travail : les ajustements entre actifs et emplois ont des répercussions sur le niveau de chômage et aussi sur les mobilités domicile – travail.
Ainsi, certaines zones attirent des actifs tout en créant des emplois (Rennes, Vitré) tandis que d’autres sont moins dynamiques.
Le numéro INSEE Analyse sur « les facteurs d’équilibrage du marché du travail » propose une typologie des zones d’emploi, selon les principales évolutions démographiques et économiques observées.
Ce document pointe, pour chacun des 6 groupes de la typologie, les ajustements qui s’opèrent entre évolution des actifs et emploi/chômage/navettes domicile-travail. 

Les fiches par territoire apportent un éclairage complémentaire sur le fonctionnement des marchés locaux du travail à l’échelle des 18 zones d’emploi ou des 21 pays. A ce titre, ces fiches sont des outils opérationnels mis à disposition des acteurs, et poursuivent les travaux de GPECT initiés en 2015 avec la publication Insee Analyses n°29, Renouvellement ou reconversion : des enjeux qui varient selon les métiers et les territoires bretons.

Ces fiches sont accessibles par zone d'emploi et pays au moyen des cartes présentes ci-dessous :