Territoires zéro chômeur. Après un premier bilan, 150 territoires espèrent une nouvelle loi

La pertinence des Territoires zéro chômeur de longue durée semble être validée. Une loi pourrait étendre l'expérimentation sur 2 000 emplois.

Un premier bilan, à plus d'une année et demi d'existence des 10 Territoires zéro chômeur, montre que 936 des 1 711 chômeurs (+ d'un an sans emploi), volontaires, sont en emploi, "soit 54 % des sans-emplois visés". En réalité, 650 personnes ont été recrutées par les 10 entreprises à but d'emploi (EBE), les autres se seraient réinsérées sans y faire appel.

A Pipriac (35), le bilan pose le profil des bénéficiaires : les +50 ans représentent 44 % des salariés ; 90 % sont peu qualifiés ; 57 % sont des hommes.

Le coût d'un poste s'élève à 26 000 euros (salaires, capital, encadrement). L'EBE "dispose de 18 000 euros du fonds et ne dégage pour l'instant que 3 000 euros de chiffre d'affaires par employé. Son équilibre repose donc encore sur 5 000 euros apportés par le Ministère du travail, les collectivités et le mécénat d'entreprise".

L'objectif de cette expérimentation est de "démontrer au bout de cinq ans que la somme des aides sociales publiques aux chômeurs de longue durée, estimée autour de 18 000 euros par an, permettrait de financer la rentabilité d'un emploi en CDI dans une entreprise".

Source

Les Echos, 13/12/18