Réinsertion. Coup de projecteur sur le dispositif "Remise en jeu" à Quimperlé

La Mission locale de Quimperlé et l'association "Remise en jeu" proposent aux jeunes en décrochage scolaire ou en perte de confiance dans le cadre de leur recherche d'emploi, de s'appuyer sur le sport et notamment le foot pour se redynamiser. Le dispositif éponyme "Remise en jeu" dure 7 mois avec du sport le matin et des cours (géographie, maths, français, langues étrangères...) l'après-midi.

Soutenu par la ville de Quimperlé, la communauté de communes, le Conseil départemental 29 et le Conseil régional, "Remise en jeu" existe depuis 2 ans sur le territoire. Cette année, le dispositif accueille sa deuxième promotion, 15 jeunes de 16 à 25 ans, dont 4 filles, originaires de Quimperlé et de Concarneau.

Robert Salaün, membre de l'association, ancien joueur de foot professionnel et directeur d'un IME, indique que "chaque élève est un cas particulier, on adapte l'enseignement à chacun". Il n'y a pas d'abandon en cours de formation car la confiance se créée, précise-t-il. Sur les 12 jeunes accompagnés lors de la précédente session, 10 poursuivent leur parcours d'insertion en cherchant du travail ou en réalisant des stages ou en se formant.

Au vue de ces résultats encourageants, une troisième session pourrait être organisée à la rentrée prochaine.

Le dispositif "Remise en jeu" a été expérimenté en 2012 à Lorient, en partenariat avec le football club de la ville (FCL).

Dans le Finistère, d'autres opérations du même type existent, notamment à Quimper avec une spécialisation sur le tennis de table.

Source

Le Télégramme, Ouest-France, éd. Quimperlé, 11/04/18