Numérique. Le BCG prédit un déficit de talents de 200 000 personnes, en France, d'ici 3 ans

Selon une étude du BCG dévoilée lors de l'université numérique du Medef, les PME françaises doivent accélérer leur transformation digitale pour éviter le décrochage. Si la France bénéficie de formations scientifiques de qualité, incite à la R&D notamment via le Cice, met à disposition des données publiques et s'engage dans la cybersécurité, elle pâtit de la mauvaise qualité de ses infrastructures télécom.

Christian Poyau, président de la commission transformation numérique au Medef précise qu'il "existe encore beaucoup de zones blanches en 4G et il faut laisser des marges de manœuvres aux opérateurs pour investir dans la 5G". Vanessa Lyon, associée à BCG complète en indiquant que le pays forme "de très bons ingénieurs de haut niveau" mais qu'il a "du mal à les retenir. Or le marché des talents sur le numérique est mondial".

Par ailleurs, elle annonce que "d'ici à 2022, la France aura un déficit de talents dans le digital de l'ordre de 200 000 personnes. Il s'agit principalement de bac+2, bac+3, de webmasters, de spécialistes de cybersécurité. Bref, nous allons manquer d'employés dans ce secteur", résume-t-elle. Aussi, nous devons massifier "nos efforts de formation".

Source

Les Echos, 20/06/19